Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

M12Prod Urban Radio | 21 June 2021

Scroll to top

Top

No Comments

Mangrove – CMB

1250 Views
Mangrove – CMB

Mangrove “CMB” song featuring Gyver Hypman, Lemdi, Seïsme

⬇️ Next Dates • Lyrics • Album • Credits ⬇️

  • THE NEXT DATES


  • LYRICS

    Un énième rat des champs de canne
    Pas de champs de coton au péyi : Mensonges!
    Crimes et magie noire, clichés, rhum viEux n’ont pas nos gènes
    Leurs mères et pères n’ont pas nos peines, que dis-je?
    Depuis le départ nos peaux d’ébène ont que leur haine
    QUOI?!?
    C’est donc ça nos vies?
    Un futur toujours en chantier, j’ai beau changer mes lignes, mes traits, mon unique tort est
    d’accepter, ou plutôt de rester
    Sourd, muet, aveuglé, par ces couleurs, ce drapeau,
    Ce patois n’est pas le mien dans les faits et gestes, faut
    Éviter d’encore attendre, révolté on se doit de reprendre
    En surprendre plus d’un, prudence putain!
    Tout est sous contrôle, on ne sait pas ce qui se trame
    On sait qui savent comment on se crame nos crânes
    J’décris sous stéroïdes nos échecs, nos gloires, nos astéroïdes,
    Nos soleils et nos lunes
    Nos secrets et silences tuent à petit feu
    COUNIA MANMAN’W
    Et pas un petit peu

    Crise sourde, remise en question, doute, angoisse terrible
    Que tout Homme terrorisé vit à l’intérieur de lui
    Piste, lourde de sang, pas pour les gosses, les âmes sensibles
    J’remonte au delà de ma propre vie, souvenir d’une dinguerie
    « Nègre », « ti Neg », « sale négro », ça c’est leurs mots
    Chaque jour de sales échos, depuis des temps immémoriaux
    Les chabins, les piktis, les coulis et les mulâtres, les mulâtresses,
    Yo les traîtres et les traîtresses
    Peu d’hommes pourront t’expliquer ces nuances et où se cache l’oseille
    Ras le bol comme les gilets, jaune comme le soleil
    Dé-diaboliser tout ces titres, tout ces statuts
    D’manière où sont les traces de nos places, de nos statues?
    Nos monuments enchaînés, ils nous ont mis des limites.
    L’homme noir n’est pas seulement l’esclave d’une blanche réussite
    T’appelle tes sales niggaz à la première occase
    Donc COUNIA MANMAN BABYLONE
    Ça c’est la base!

    J’t’indique pas mon matricule
    Mon taux de mélanine trahit ma haine du colon qui s’échappe de mon ventricule
    La guerre, seul moyen de fuir le passé qui manipule
    De passer sous amnésie les névroses que l’on empile
    Comme ce cancer qui viole nos cellules
    L’endocrine qui devient débile, rend stérile et assassine. HUH !
    Je lis la peur dans vos pensées et vos actions,
    La jalousie dans vos viles imitations
    Mon ADN a fait le tour du globe avant vos tour opérateurs
    Oses dire que mon peuple a peur à tort
    Même sous torture, échouent de me faire taire
    Balancent de la drogue dur à basse température
    Que nos ancêtres et nos aïeux entendent nos prières
    Demain c’est loin mais 400 ans c’est comme avant-hier
    Avec autant d’amour que j’ai pour le chlordécone
    Faut que j’te dise : Counia maman Babylone!!!

    Tout’ moun kryé counia manman Babylone
    Tout’ moun rélé counia manman Babylone
    Gadé babylone ka fouté moun gaz



Avant de publier votre commentaire :

  1. Pas de first / up / like / flood et autres "jeux" de ce type.
  2. Pas d'insultes, moqueries, discrimination entre membres.
  3. Pas de liens/images au contenu porno ou violents.
  4. Pas d'avatars ou pseudos à connotations déplacées.
  5. Avoir un comportement respectable vis-à-vis des visiteuses.
  6. Merci de rester courtois et tolérant dans les débats.

Si une de ces règles venait à ne pas être respectée, votre compte (peu importe son ancienneté) est susceptible d'être banni.


Share
Tweet