Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

M12Prod Urban Radio | 26 juin 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. « Il a perdu tous ses amis »

Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. « Il a perdu tous ses amis »

Chroniqueur pour « Charlie Hebdo » dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l’attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

L’attentat qui a eu lieu le mercredi 7 janvier continue de susciter de nombreuses réactions, dans la presse et au sein de classe politique notamment, alors que des dizaines de milliers de Français étaient rassemblés hier en fin de journée sur les grandes places de plusieurs villes. Les chanteurs et chanteuses ne sont pas en reste. Jenifer, Nolwenn Leroy, Patrick Bruel et même Madonna ont apporté leur soutien aux victimes de l’attentat qui visait le Charlie Hebdo et rappelé l’importance de la liberté d’expression. Cette nuit, c’est la fille du chanteur Renaud, Lolita Séchan, qui a pris la plume à son tour.

« Les mots sont inutiles face à cette catastrophe »

L’écrivaine de 34 ans, que le public a appris à connaître à travers les chansons « Morgane de toi » et « Mistral gagnant« , a posté un long discours sur Facebook pour évoquer sa difficulté à « fermer les yeux sur tout ça ». « Je pense aux familles. Aux amis. Au vide de cette première nuit » a-t-elle renchéri, avant d’évoquer la détresse de son père. « Je pense à mon Papou qui, cet après midi me disait, en larmes, qu’il avait perdu tous ses amis. Que les mots étaient inutiles face à cette catastrophe » a-t-elle lâché, pour évoquer ensuite sa mère, qu’elle entend pleurer parce qu’« elle connaissait la femme de Wolinski ». Et de terminer en se demandant qui allait pouvoir lire ce message : « Me voila à écrire des conneries sur un mur virtuel, sans savoir à qui j’écris, ou qui me lira. J’aurais souhaité ne pas être Charlie ce soir ». Elle le sait à présent. Ses mots sont lus.

On n’est pas surpris d’apprendre la tristesse de Renaud. Le chanteur, en retrait depuis plusieurs années, a investi de l’argent pour le financement du premier numéro de Charlie Hebdo en 1992 et a même écrit une trentaine d’articles pour le journal satirique. Il a arrêté sa chronique Renaud bille en tête l’année suivante, occupé par l’enregistrement de son album « A la belle de mai » (1994), pour finalement revenir au sein de la rédaction en 1995. Il connaissait donc très bien Cabu et Wolinski.

Source

Tags

▼ Réagissez ! Envoyer un commentaire ▼

Avant de publier votre commentaire :

  1. Pas de first / up / like / flood et autres "jeux" de ce type.
  2. Pas d'insultes, moqueries, discrimination entre membres.
  3. Pas de liens/images au contenu porno ou violents.
  4. Pas d'avatars ou pseudos à connotations déplacées.
  5. Avoir un comportement respectable vis-à-vis des visiteuses.
  6. Merci de rester courtois et tolérant dans les débats.

Si une de ces règles venait à ne pas être respectée, votre compte (peu importe son ancienneté) est susceptible d'être banni.